9 Juin 2017

Solar Probe Plus change de nom

Ne dites plus Solar Probe Plus mais Parker Solar Probe Plus

Depuis le 31 mai 2017, la Mission Solar Probe Plus a été officiellement rebaptisée du nom de Parker Solar Probe par la NASA. Ce nom a été choisi en hommage à Gene Parker, professeur à l'Université de Chicago qui, à la fin des années cinquante, a émis l'hypothèse de l'existence du vent solaire. Il a poursuivi ce travail et a apporté une forte contribution à l'héliophysique moderne.

C’est la première fois qu’une mission de la NASA est renommée et porte le nom d’une personne encore en activité.

La sonde Parker Solar Probe sera lancée par la NASA en 2018 avec pour mission l’étude du vent solaire in situ dans la couronne solaire. Pour atteindre l’orbite héliocentrique, elle utilisera l’assistance gravitationnelle de la planète Venus.

Le CNES soutient les activités de recherche des laboratoires : LPC2E, LESIA, IRAP, LPP, LAM et PROMES. Le LPC2E, plus particulièrement,  fournit  l’équipement Search Coil Magnetometers (SCM) qui fait partie intégrante de l’instrument FIELDS proposé par le Space Science Laboratory de l’Université de Berkeley (USA). Search Coil Magnetometers est un magnétomètre qui permet de mesurer le champ magnétique vectoriel c’est-à-dire en 3 dimensions ou selon 3 axes. Il est géré par l’électronique de commande de l’instrument FIELDS;

FIELDS, lui, mesure des champs électrique et magnétique, des émissions d'ondes radio et des ondes de plasma. Il est également utilisé comme un énorme détecteur de poussière spatiale.

La mission Parker Solar Probe est coordonnée avec la mission européenne Solar Orbiter dans le cadre du programme commun HELEX (Heliophysics Explorers).

Logo de Parker Solar Probe

Logo de la mission Parker Solar Probe © NASA

Pour en savoir plus

Parker Solar Probe sur le site de la Bibliothèque des Projets du CNES