1 Juin 2017

Parker Solar Probe

En 2018, la sonde américaine Parker Solar Probe débutera son voyage vers le Soleil. Son objectif ? Devenir le premier engin à pénétrer l'atmosphère extérieure de notre étoile. Arrivée prévue en 2024.

Lancée par une fusée Delta IV Heavy, la sonde Parker Solar Probe utilisera par 7 fois l'assistance gravitationnelle de Vénus afin d'atteindre la couronne solaire. Ces accélérations successives la feront devenir l'engin spatial le plus rapide de tous les temps. Elle sera aussi la première sonde à étudier le vent solaire in situ grâce à 4 ensembles instrumentaux. Le vent solaire ? C'est ce flux d'ions et d'électrons expulsés à grande vitesse dans le milieu interplanétaire par notre étoile. Parker Solar Probe passera à plusieurs reprises à moins de 7 millions de kilomètres de la surface du Soleil et devra faire face à des températures de 1400 °C.

Soutenus par le CNES, des laboratoires français (LPC2E, LESIA, IRAP, LPP, LAM) contribuent aux instruments de Parker Solar Probe. Le laboratoire PROMES, qui opère le four solaire d'Odeillo dans les Pyrénées Orientales, est également associé à la mission : il étudie le comportement à haute température des parties des instruments scientifiques qui ne seront pas protégées par le bouclier solaire.

La mission Parker Solar Probe est coordonnée avec la mission européenne Solar Orbiter dans le cadre du programme commun HELEX (Heliophysics Explorers).